Culpabilité

Quand tu le portais, tu te disais
c’est l’enfant rêvé !
A présent qu’il est né,
que le jour tu supportes les regards
et que tes nuits tournent au cauchemar,
que tu ne sais plus vers qui te tourner
et que souvent tu es désespérée
et pleine de culpabilité,
tu te demandes ce que tu as fait
de si terrible pour mériter le « pire »…
Car autrefois on t’a accusée à tort
d’être la responsable, la coupable !
Maintenant que tu le regardes grandir
et à sa manière s’épanouir
tu sais que cet enfant si extraordinaire
qui pour tous reste un mystère
c’est simplement le tien… 

(M.D.)