Accueil > La charte des CRA

La charte des CRA

PREAMBULE

Les Centres Ressources Autisme (CRA) se sont vus confier, par la circulaire du 8 mars 2005 relative à la politique de prise en charge des personnes atteintes d’un syndrome autistique (et  plus largement d’un trouble envahissant du développement, TED), les sept missions suivantes : accueil et conseil aux personnes autistes et à leur famille, appui à la réalisation de  bilans et évaluations approfondis, organisation de l’information à l’usage des professionnels et  des familles, formation et conseil aux professionnels, recherche, animation de réseaux  régionaux. En commun, ils contribuent à une mission de conseil et d’expertise nationale.
Les CRA sont des institutions médico-sociales participant des champs sanitaire et médicosocial. A ce titre, ils s’inscrivent dans l’esprit des lois du 2 janvier et 6 mars 2002, et  garantissent les droits fondamentaux et spécifiques des usagers : non-discrimination, respect de la dignité, accueil individualisé, confidentialité, information éclairée, participation des  personnes, de leur famille ou représentants, ainsi que le respect de l’égalité des droits et des  chances, la participation et la citoyenneté instaurées par la loi de 11 février 2005.

Afin de garantir les dimensions éthique et déontologique
de la mise en œuvre de ces  missions, les CRA ont élaboré en commun une charte à laquelle ils adhèrent. Le respect de ses  termes est une condition de leur participation à l’association nationale des CRA (ANCRA). Cette  association a pour vocation de soutenir les CRA dans leur développement et la mise en œuvre de leurs missions et de favoriser les échanges de savoir et les mutualisations d’expériences entre leurs équipes.
Cette charte établit un cadre éthique commun mais ne vise pas l’uniformité des pratiques, dont la diversité est  source de richesses.


PRINCIPES FONDATEURS

Les troubles envahissants du développement et de la participation définittels qu’ils sont définis par la CIM 10 entrainent des troubles de la communication, de la socialisation et la restriction d’intérêts et d’activités.  Ils grèvent lourdement les interactions relationnelles et émotionnelles ainsi que le développement psychocognitif et social, générant des handicaps nombreux. Les troubles envahissants du développement atteignent l’individu dans son ensemble, ce qui rend nécessaire une approche multidimensionnelle associant thérapeutique, éducation, rééducation, pédagogie et accompagnement social.

Toute personne  présentant un TED ne peut être réduite ni à son trouble, ni à sa maladie, ni à son handicap et doit être reconnue dans sa singularité et ses potentialités.  

Les CRA sont des lieux ressources
  • – Où la personne avec autisme et sa famille sont au centre des préoccupations, décisions et actions des équipes.
  • – Où les informations et les propositions qui sont faites aux familles et aux équipes qui accompagnent les personnes avec autisme tiennent compte des connaissances scientifiques actuelles et de leurs progrès, de la pluralité des conceptions étiologiques et de la multiplicité des méthodes d’accompagnement.
  • – Où les actions engagées ne se substituent pas, ne se superposent pas ni entrent en concurrence avec les professionnels et les institutions de terrain, mais favorisent l’évolution continue et nécessaire des pratiques.

ENGAGEMENTS

Dans le respect de l’ensemble des missions qui leur ont été confiées, les CRA membres de l’ANCRA s’engagent à assurer :

Auprès des personnes atteintes d’autisme ou TED, et de leurs familles : 
  • – Un accueil et un accompagnement personnalisé, soutenant les compétences parentales et familiales et visant l’épanouissement, la socialisation et l’autonomie des personnes avec autisme,
  • – La réalisation, ou l’aide à la réalisation, de diagnostics cliniques et d’évaluations fonctionnelles conformes aux recommandations professionnelles en vigueur,
  • – Un soutien à la mise en œuvre de réponses multidimensionnelles garantissant les besoins de soin, d’éducation, de rééducation, de scolarisation, de loisirs et de socialisation,
  • – Une aide à l’élaboration d’un accompagnement cohérent et continu en favorisant les liens entre les différents acteurs,
  • – La prise en compte des réalités et ressources locales dans la recherche de la meilleure adéquation des réponses aux situations individuelles,
  • – La mise à disposition des avancées des connaissances par l’organisation et la diffusion de l’information en proximité.
Auprès des professionnels et des institutions : 
  • – Un cadre de croisement d’expériences, de recherches et de réflexions sur leurs pratiques,
  • – Une mise à disposition d’informations actualisées concernant l’autisme et les TED, qui respecte la pluralité des approches,
  • – Un soutien à des accompagnements cohérents et continus, respectant la diversité des orientations et reconnaissant la complémentarité des savoirs,
  • – Une attention permanente à l’établissement de liens partenariaux, notamment dans le cadre de la mission de diagnostic et d’évaluation.
Entre eux, les CRA s’engagent à partager leurs pratiques et leurs connaissances dans le cadre d’échanges réguliers et en tenant compte des avis du conseil scientifique dont ils se sont dotés.
Décembre 2007