conseil’autismes n°14A – Apprentissage de la lecture

Les quelques suggestions de ce document sont à l’entière appréciation de l’équipe pédagogique qui est la seule à pouvoir évaluer la méthode la plus adaptée au fonctionnement de l’élève.

Les prérequis attendus pour les apprentissages de la lecture pour les élèves dits ‘’ordinaires’’ ne sont pas les mêmes pour ces élèves particuliers.

De manière générale

La plupart du temps, tout ce qui est « morcelé » est difficile pour l’élève avec autisme. Il semble (mais ce n’est pas toujours le cas) que l’approche globale soit plus facile que l’approche syllabique. La décomposition syllabique peut amener une perte de sens.

Certains élèves avec autisme savent lire en arrivant au CP. Il est donc important, même indispensable de ne pas exiger de ces élèves la même participation aux exercices d’apprentissage de la lecture. Il peut être perturbant pour un élève qui sait lire en approche globale de revenir à des apprentissages en méthode syllabique.

Il est nécessaire de différencier les exercices pour ces élèves déjà lecteurs.

A noter : Ce n’est pas parce que l’élève ne restitue pas qu’il n’apprend pas.

Compétences préalables à l’accès à la lecture sens pour certains élèves

Les capacités de conceptualisation :
Pour les élèves autistes, la notion de concept se construit différemment. Ce domaine doit donc être travaillé de manière associée à la lecture (voir la fiche 18 en cours de réalisation) pour permettre à l’élève d’accéder au sens.
Pour les enfants autistes, il faut éviter à tout prix qu’un mot soit associé à une seule représentation.

• Ne pas attendre que l’enfant sache parler pour apprendre à lire. C’est parfois en apprenant à lire que l’enfant apprend à parler (visualisation de la syntaxe).
• Ne pas attendre que l’élève ait une conscience phonologique.

Les obstacles possibles

Chez l’élève avec autisme, certains exercices de lecture peuvent être inutiles, voire, mettre l’élève en situation d’échec :
• Les exercices de conscience phonologique (repérage de sons)
• Les exercices à « trous » sans proposition visuelle
Lorsque ces exercices sont proposés à l’élève, ne pas les utiliser pour une évaluation car ils ne sont pas forcément adaptés :
• Les exercices avec « intrus » sont parfois aussi difficiles. Cette notion d’intrus doit faire l’objet d’un apprentissage précoce dans tous les domaines.

Concrètement

Toujours associer l’unité du mot avec les différentes syllabes qui le composent comme illustré ci-dessous. L’élève pourrait considérer les syllabes comme des entités à part entière. En effet, la difficulté principale étant de faire du lien et de faire des recoupements, il leur est difficile de comprendre qu’une syllabe associée à une autre syllabe soit la même chose que le mot connu et parfois lu de manière globale.

Pour favoriser la mise en lien et éventuellement l’appropriation d’une synthèse analytique propre à l’enfant, on peut faire en parallèle un lexique de mots organisés par mots commençant de la même manière :

table          

 

tasse             

Lorsque le stock de mot est suffisamment important, on peut essayer de travailler les syllabes. Attention, l’association de syllabes ne doit pas être isolée, mais toujours rattachée à son référent imagé et au mot en global.

Par exemple pour le mot table :

   

 

Généralités

Il faut varier les supports du signifiant et sa représentation dans l’espace pour généraliser le concept :
• Travailler avec des graphies différentes.
• Travailler sur le sens du mot : liaison signifiant-signifié.
• Travailler sur le sens de la phrase et notamment faire varier les mots dans la phrase.

Exemples :
Les ciseaux sont sur la table.
Les ciseaux sont dans la trousse.

• Donner à l’élève un maximum de référents signifiants-signifiés (penser à la catégorisation en parallèle).
• S’appuyer sur un maximum d’aides visuelles.
• Se baser davantage sur les capacités de mémoire de l’élève et prendre en compte sa façon singulière d’accéder à la lecture.
• Au-delà de ce qui vient d’être dit, certains élèves peuvent accéder à une méthode syllabique sans difficulté…

 

  • Fiche conçue en 2009 et mise à jour en 2017

    Téléchargez cette fiche au format PDF

    Cette fiche est la propriété du centre ressources autismes Nord-Pas de Calais.
    Elle peut être librement utilisée, à la condition de l’attribuer à son auteur en citant son nom.
    Elle ne peut faire l’objet ni d’une modification, ni d’une utilisation commerciale.